Les vers de terre, une alternative aux engrais chimiques !

Les vers de terre, une alternative aux engrais chimiques !

Chères lectrices, chers lecteurs,

Comme vous le savez, beaucoup d’agriculteurs utilisent des engrais qui peuvent causer une pollution environnementale. C’est pourquoi une équipe de chercheurs a essayé de trouver une méthode de fertilisation, fondée sur la biologie des vers de terre. Ils se sont sûrement inspirés du vieux proverbe « Dame Nature sait comment s’obtient la fertilité de la terre, elle en a copié le secret aux vers de terre ».

Mais en quoi les vers de terre sont-ils une alternative possible à l’utilisation intensive d’engrais ?

Les vers de terre créent des galeries. Sur une profondeur de seulement 20 cm, on retrouve jusqu’à 500 m de galeries par m2. De fait, plus il y a de vers de terre, plus le sol est poreux et réciproquement. La porosité du sol permet une bonne aération, ce qui favorise le développement des microorganismes, mais aussi des vers de terre. Dans les galeries, l’eau et l’air peuvent bien mieux circuler, permettant le développement des racines et donc la croissance des plantes..

Mais qui sont les vers de terre ?

Il existe trois espèces de vers de terre qui agissent ensemble pour dégrader la terre. Comme on peut le voir sur le document ci-dessous. Les vers de surface fragmentent la litière. Puis la litière fragmentée est consommée par les vers de profondeur, qui la dégradent plus finement en matière organique. Ici, la matière organique est soit ingérée par les microorganismes qui achèvent de la minéraliser, la rendant plus facilement assimilable par les plantes, soit exécrée par les vers de terre, sous forme de turricules.

Les vers de terre permettent donc aux plantes de se nourrir en formant une structure de sol idéale pour les racines des plantes et en dégradant, conjointement avec les microorganismes, la matière organique la rendant plus facilement assimilable par les plantes. C’est donc à travers leurs activités que les vers de terre sont une alternative possible à l’utilisation intensive d’engrais.

Silja Schreiner (1e L)

Sources des images :
Ver de terre : www.reenchantonslaterre.fr/350-associations-dont-32-francaises-a-la-rescousse-des-vers-de-terre-dont-nous-avons-tant-besoin
www.reenchantonslaterre.fr/350-associations-dont-32-francaises-a-la-rescousse-des-vers-de-terre-dont-nous-avons-tant-besoin
Turricule : dsne.chez-alice.fr/eau/RBVNET/RBV/FVDT.HTM »>http://dsne.chez-alice.fr/eau/RBVNET/RBV/FVDT.HTM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.